Un discours humain

Je n'ai pas trop d'idée d'où je suis parti,

Ni pourquoi un beau jour ici j'ai atterri,

Ce que je dois y faire, ce que je vais y faire,

Débarqué par hasard, pas d'explications claires,

Alors je tente de régler des problèmes que j'ai créés,

De sécher sur le papier mes idées malmenées,

Pour écrire des trucs déjà trop répétés,

Des choses dissonantes qui serviront, qui sait ?

Alors je les rédige pour la postérité,

Au cas où il y aurait une autre vie pour régner,

Une espèce un tant soit peu plus intelligente,

Qui ferait de ces mots des lois un tant soit peu plus clémentes ;

Comme si notre règne était un leurre,

Un hasard foireux, évidente erreur,

Une régence en attendant la maturité

D'une autre idée et sa majorité.

Nous avons beau nous pardonner,

Nous choquer de notre mentalité,

Nous offusquer de l'humanité,

Nous critiquer, nous condamner,

La médiocrité - notre médiocrité - est née pour rester,

Sans arrêt élevée par des pseudo-saintetés.

 

Gabriel Zachsarowsky

Tous droits réservés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site