Crépuscule de mes amours sottes

Je veux jouer avec tes mots,

Dans le pâle crépuscule de mes amours sottes,

Dans ces sentiments que même une paire de bottes

Ne saurait mener en bateau.

Armée levée, brandis l’épée.

Aux années mortes qui attendent de l’usure,

Et que la bestialité offre en pâture

Aux chiens errants qui là passaient.

 

Gabriel Zachsarowsky

Tous droits réservés

Date de dernière mise à jour : 07/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site