Luminosités

Une petite assemblée

Anonyme et solitaire

Qui trouve dans sa clarté

Le moyen d’en être fière

De petites ombres amovibles

Perdues dans leur unité

Et depuis nos yeux, visibles

Quand le rayon disparaît

Un calme qui cache un feu

Une glace, un cœur caillouteux

Dans la tache qui s’endort

Quand la lumière perd le nord

Une nitescence alarmante

Vers qui les pupilles vont braquer

Tout ce qu’elles ont d’intérêt

Pour cette danse obéissante

Et qu’on soit contre ou qu’on soit pour

Quand dans leur unité elles courent

Ces taches claires nous rendent sourds

Et nos yeux font un détour.

 

Gabriel Zachsarowsky

Tous droits réservés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site