Sommeil

S’évanouir en un ourlet de douceur

Oublier qui l’on est, accélérer les heures

Maudire le moment fatal où cela s’arrêtera

Mettre en son esprit un flot continuel d’auras

Etre là et trop penser et trop veiller et trop crouler

Interdire au malheur de s’introduire en notre imaginaire

Les possibilités de fin sont multiplement sans frontières.

 

Gabriel Zachsarowsky

Tous droits réservés

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×