Elohim, Chapitre 9

 « Courez, Dekkvin, courez ! »

 

Une foule compacte avançait vers le monarque : les membres du Netneus, vibrants, bruyants, furieux, déterminés … et armés. À l’interjection de Julenmi, une voix répondit avec colère :

« Parce que tu crois qu’il est le seul fautif dans cette histoire ? Tu te trompes, mon garçon. Tu étais notre chef et tu nous as trahis. Tu vas payer ! »

La foule acclama cette parole, chacun brandissant son arme. Ils pouvaient facilement tuer Julenmi et Dekkvin. Plus que cela, ils le voulaient. Et quand une foule veut quelque chose, le plus souvent, elle l’a. Sauf que Dekkvin était prévoyant. « Soldats, avancez et capturez-les ».

Cette phrase fit son effet. Tous savaient que les soldats royaux étaient forts. Chaque membre du Netneus fut pris par un soldat, n’opposant, par conséquent, aucune résistance.

Seul Julenmi restait.

« Promettez-moi cependant d’arrêter la modernisation. Je … je sais que les êtres étranges sont les Elohim. Et qu’ils n’hésiteront pas à tous nous faire mourir.

-          Ce ne sont que sottises ! Qu’on le capture ! »

Mais Julenmi connaissait l’île mieux que personne et se cacha pour la nuit dans un endroit connu de lui seul. Le lendemain, il fut réveillé par un petit garçon, qui ne se présenta pas et se contenta de lui dire : « Suis-moi ».

 

C’est ainsi que Julenmi revint au Netneus. Il se demandait pourquoi le garçon l’avait amené là, quand celui-ci poussa une porte, qui s’ouvrit sur un conduit étroit muni d’une échelle. Arrivé en bas, Julenmi ne pouvait pas en croire ses yeux. Il était face à une grotte magnifique. Des stalactites par dizaines, des reflets dorés … il n’avait jamais vu une grotte pareille. « Nous voici chez moi », dit le garçon, ajoutant « …et chez toi, à présent ». Julenmi remercia le garçon de son accueil, puis demanda des explications.

 

Le garçon s’appelait Aloys, et était le fils d’un membre du Netneus, le seul membre qui ne voulait pas la violence mais qui a été obligé de se joindre à la foule, la veille. Son père a été emprisonné malgré lui, et il souhaitait le libérer. Et il pensait comme Julenmi : les êtres étranges étaient les Elohim. Au moins Julenmi n’était pas seul à avoir rejoint le Netneus pour cette raison.

Aloys avait découvert cette grotte alors qu’il était retourné au Netneus pour chercher un document qu’il y avait oublié. Il avait cogné une paroi sans le remarquer, et avait donc découvert la grotte. Et, comme Dekkvin IV soupçonnait que des membres du Netneus n’étaient pas emprisonnés, Aloys avait choisi cette grotte comme abri.

 

« Et maintenant, Julenmi, il faut que tu m’écoutes. J’ai un plan pour libérer mon père. »

Mais Aloys n’eut pas le temps de l’exposer.


Chapitre 8  Chapitre 10

Date de dernière mise à jour : 01/09/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site