L'homo sapiens, cet animal bizarre.

L'humanité m'a toujours fasciné. Pas l'humanité en tant que groupes de gens, mais l'humanité en tant que bizarrerie.

Car oui, l'humanité est bizarre.

 En fait, au départ, on est juste un tas de molécules. Un tas de molécules qui s'est peu à peu transformé en animal, qui s'est mis à s'abriter, à chasser, à dessiner, à combattre, à avoir des tas de techniques toutes plus évoluées que les autres pour ce faire. Qui s'est mis à fabriquer des machines. Qui a dompté l'énergie électrique pour les faire fonctionner. L'être humain est le seul animal à réellement penser. Le seul animal à avoir développé des tonnes de formes d'écritures précises. Le seul animal à avoir imaginé de l'abstrait. À avoir des sociétés complexes. À devoir suivre des règlements. À s'être imposé des règlements.

Un animal qui s'est mis à penser... en fait, penser, c'est même carrément bizarre à la base.

 

Pourquoi l'homo sapiens, la chère espèce dont nous faisons partie, s'est mise à dompter tant de choses, s'est mise à fabriquer, à détruire, à s'imposer sur Terre ?

Pourquoi tant d'idées, de conceptions ? Pourquoi cette société dans laquelle nous nous sommes enfermés ?


Pourquoi l'art, la musique, la littérature, la télévision, les photos, Internet ? Pourquoi les théories, pourquoi la philosophie ? Ce n'est pas que tout ça me semble inutile, mais les autres animaux s'en passent bien. Je veux dire, ça ne leur est pas fondamentalement nécessaire. Ce n'est pas que nous devrions tous revenir à l'état sauvage, mais tout ça me fascine.

Nous sommes des animaux qui avons conscience d'appartenir à notre espèce, nous avons conscience que nous mourrons, nous avons conscience du temps, nous nous autorisons à modifier la vie. Je n'irai pas jusqu'à dire que l'Homme est l'animal le plus évolué. Enfin, si, l'Homme est l'animal le plus évolué ... parce que c'est lui qui fait le classement. Nous nous autorisons à tout classifier.

Ça me fascine, ça me fait tout drôle aussi.

C'est juste incroyable de se dire que nous avons radicalement transformé la vie en quelque chose de mesurable et de manipulable.

C'est juste incroyable de se dire que des sons, de l'encre, des formes, des pixels ont des sens simplement parce qu'on considère que ça en a.

C'est juste incroyable de se dire que l'abstrait n'existait pas, que le temps n'avait aucune conséquence sur les agissements, avant.

L'humanité me fascine, donc.

.

Date de dernière mise à jour : 20/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site