Et si on critiquait parce que...

Je vais proposer une idée sûrement absurde mais pourquoi pas. Après, c'est vous qui voyez.

 

Bref. La critique est partout : à l'école, en famille, dans les médias, à la télé, sur Internet, dans les journaux, les magazines, la rue, ... partout. Même "pour rire". Elle est universelle et depuis longtemps instaurée.

Le but de la critique est de relever et les qualités et/ou les défauts d'une personne, d'un texte, d'une image, d'une chanson, de tout concept, entité, objet, qui reflète des aspects critiquables positivement ou négativement, pour s'en moquer.

 

Ma question est :

Et si on critiquait les qualités parce qu'on serait envieux et qu'on penserait inconsciemment ne pas les posséder ?

Et si on critiquait les défauts parce qu'on reconnaîtrait les nôtres et qu'on aurait envie que la personne critiquée les remarque ?

 

J'aime les exemples, prenons donc un exemple : deux amis se croisent dans la cour du lycée et l'un dit à l'autre : "T'as trop bonne mine aujourd'hui, t'es trop présentable, ça cache quelque chose ! À part les cheveux...". Selon ma théorie, il pense inconsciemment que lui-même n'est pas assez présentable et que ses cheveux (ou un autre aspect de lui-même) est franchement critiquable, et a envie que l'autre réagisse en le lui faisant remarquer. Ça marche !

Si personne ne remarque les qualités d'une personne, c'est en partie normal. Par contre, ne pas remarquer les défauts est impossible, anormal, contre-nature. C'est pour ça que j'accepte toutes les critiques négatives (Constructives) car elles me permettent de progresser dans mes productions futures.

 

Ma théorie n'est qu'une théorie et ne s'applique donc pas à toutes les critiques, évidemment. Certaines sont juste des manifestations d'admiration ou de cynisme sans envie. Surtout des manifestations de cynisme.

.

Date de dernière mise à jour : 20/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×