Parler pour se rassurer ?

En salle de Devoir Surveillé, je pris mon sujet, m'assis et vis une erreur dans le texte. J'appelai donc le surveillant pour lui signaler ceci, quand ma chère voisine me signala d'un air blasé que c'était pareil pour tout le monde.

Et c'est alors que je me dis que l'on parle souvent pour ne rien dire.

C'est tout ce qu'il y a de plus banal, certes, mais comme j'ai un esprit retors (ah bon ?), je voudrais des explications.


Car si l'humain, cet animal bizarre, a inventé le langage, ce n'est pas pour ne rien dire, tout de même ! Tiens, en parlant d'animaux, reprenons à la base : si les animaux d'une même espèce communiquent entre eux, c'est surtout pour se rassurer : signaler qu'on a trouvé de la nourriture et qu'on mangera donc aujourd'hui, prévenir qu'il n'y a aucun danger, et cætera. Hé bien je pense que pour l'Homme c'est un peu pareil. Car l'Homme cherche perpétuellement à se rassurer. Car l'Homme est anxieux. "Vais-je être bien payé ?", "Vais-je pouvoir me reposer ?", "Vais-je réussir dans la vie ?", "Ferais-je toujours ça ?", et tant de questions qui le taraudent, trahissant la peur du non-confort, de la monotonie ou encore de la précarité.

 

Mais l'Homme a surtout peur du silence. Le silence au sens propre, mais aussi le silence moral, celui qui l'angoisse, qui fait de sa modernité protectrice un fléau. Les mots sont certes un peu forts, mais telle est ma pensée qui nous met au rang d'animal le plus angoissé. Ainsi nous avons besoin de parler pour ne rien dire, certes, mais pour nous rassurer. Se dire qu'on provoque un sentiment chez l'autre. Une irritation ou du bonheur, peu importe. On parle.

Alors certains, pour oublier l'angoisse de la solitude, préfèreront parler de trucs absolument inintéressants ou nous signaler des choses tellement beuglantes de banalité qu'elles font bondir Captain Obvious d'indignation. D'autres feront part de leurs angoisses à voix haute, car s'il y a bien une chose pire que de flipper, c'est de flipper seul.

Et c'est ainsi que, même s'il ne trouve rien d'intéressant à dire, l'Homme parle encore, et encore. Il envoie pour la énième fois des SMS "Coucou ! Ça va ?". Il communique pour la énième fois sa note à une interro. Il dit des conneries. Pour se rassurer. Pour se dire qu'il est là. Que quelqu'un l'écoute, ou qu'il s'écoute lui-même.

Mais je ne suis pas contre le fait de parler pour ne rien dire, et je ne dis pas non plus que tout le monde fait ça tout le temps.

.

Date de dernière mise à jour : 20/02/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site