Un monde mal fait

Le monde est mal fait : certains ont les moyens pour l'améliorer, et rien ! Sans se rendre compte qu'un jour ils en mourront... à quoi leur servent leurs milliards ? À rien ! Car ils ne pensent qu'à eux, pour la plupart, car certains font quand même des efforts...

Moi je n'ai qu'un seul but : réussir ma vie, avoir de bons amis, une bonne femme, ... un bon job assez payé pour ensuite pouvoir aider les autres... mais si tu veux prendre une part du pouvoir pour ensuite faire le bien, tu dois forcément te salir un peu les mains, puis te rediriger dans la bonne direction, ce qui risque d'être difficile ... ainsi de nombreux riches qui, au départ, voulaient aider les autres, ne l'ont finalement pas fait car ils ont sombré dans la folie : la folie du pouvoir, de l'appât du gain.

Et c'est pour ça que les inégalités continuent encore et encore à se creuser, pour le grand malheur de l'humanité toute entière qui un jour, ne pourra plus survivre ; oui, je dis survivre, car nous ne vivons plus vraiment : nous sommes tous plus ou moins enfermés dans notre petite bulle personnelle, de plus en plus sourds au problèmes des autres ; tous enfermés dans le mensonge ; tous endettés jusqu'au cou ...

Si les riches pouvaient payer plus que les autres, ça irait mieux... oui ! Mais non... ça s'appelle le communisme, et à ma connaissance, tous les États qui s'y sont essayés ont sombré dans un enfer dont il a été difficile de sortir, et certains n'en sont même pas sortis.

Alors j'ose et je dis merde.

Merde à ceux qui ne veulent pas s'en sortir.

Merde à ceux qui ne font rien.

Et finalement merde à ceux qui nous disent que le monde est bien comme ça, car non, il n'est pas bien comme ça.


L'humanité a toujours créé ses emmerdes, mais est-ce qu'elle veut vraiment s'en sortir ?

On ne fait qu'essayer jour après jour d'améliorer la faim dans le monde, la condition des femmes, le problème du réchauffement climatique, et après ? Quand tout ça sera fini ... où irons-nous ? Que ferons-nous ? Qui serons-nous ?

Les animaux ont leur but, ils participent à l'équilibre sans s'en rendre compte ; nous, on détruit l'équilibre, on crée des problèmes en se disant qu'on pourra toujours les réparer, mais une fois qu'il n'y aura plus de problèmes, nous n'aurons plus de but, et sans but nous ne pourrons plus avancer... Alors ça sera la fin... personne n'a vraiment envie que se soit la fin de notre espèce...

mais il y aura toujours du mensonge et des problèmes parce que, finalement, nous ne vivons que de ça.

Merci à Morgane (de Lew) pour les idées du dernier paragraphe, laissées sur les Songes d'Anna.

.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site