La curiosité publique

Il n'est pas possible de l'empêcher... mais on peut tout à fait la manipuler, l'envoyer sur de fausses pistes, lui donner du vent à moudre.

On peut lui mentir.

Et si on nous mentait depuis toujours ? Si une puissance imposait ses exigences aux gouvernements de tous les pays du monde ?

Si cette puissance surveillait nos moindres faits et gestes, profitant de notre croyance en l'inviolabilité de la vie privée ?

Si cette puissance, c'était elle qui avait inventé la télévision pour se protéger ?

Cela sous couvert d'une transparence généralisée, censée nous protéger mais qui tend à rendre la vie privée suspecte :

« Vous avez donc des choses à cacher ? »


Si le monde était sous surveillance depuis des siècles ?

J'ai l'impression qu'on nous cache des choses. Qu'on nous ment. Qu'on nous manipule.

Ça peut paraître débile mais... si c'était vrai ?

C'est vrai. Le monde est sous surveillance.

Et d'une manière ou d'une autre, il le sera toujours ; l'une ou l'autre de nos libertés sera donc forcément absente.

Pourquoi ?

Peut-être que c'est une simple paranoïa des gouvernements, obsédés par le contrôle. Un contrôle qui s'accroît au détriment de la liberté.

On va terminer par une citation de Benjamin Franklin :

"Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour une sécurité temporaire ne méritent ni la liberté ni la sécurité".

À méditer...

.

Date de dernière mise à jour : 02/05/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site