Mes poussiéreux & co.

 

Dans ma chambre, je garde tout un tas de trucs donc je ne me sers jamais, et tout un tas de trucs que je "rangerai plus tard".

Ça va, je range ma chambre au moins à chaques vacances. "Oh, c'est bien, il range sa chambre régulièrement"... mais pour la déranger aussitôt, cherchant un truc dont je voudrais me servir, et ne le rangeant pas à sa place. S'ensuivent alors d'autres objets, formant un joyeux bin's dans ma chambre.

 

Pour les trucs dont je ne me sers jamais, ça va aussi, et là, c'est vrai (je ne suis pas que bordélique ^^).

 

Je me suis débarassé de pleins de trucs et surtout, des jouets Gamins Surprise. Pas de marque, non mais. Soit dit en passant, il n'y a pas longtemps, j'ai bien-bien cité la marque Apple dans mon article iDictature (lien ici). Je suis extrêmement logique moi dis-donc.

J'ai aussi jeté des tas de papiers du style dessins inutiles, vieux trucs dont je saisis même plus le sens, comme des papiers où j'avais commencé à marquer quelques mots d'une langue que je réinventais à chaque fois. Oui, j'inventais une langue quand j'étais petit. Allez, tout le monde a fait ça, non ?

J'ai balancé des trucs électroniques, ma collection de billes de cartouches d'encre (euké, je pars me cacher :D), des vieux stylos, ...

 

J'ai fait le grand ménage ! Mais, malgré cela, subsistent encore quelques inutilisés.

 

Quand j'étais petit, je pensais qu'un journal intime, c'était la méga-classe.

Donc mon grand-père m'a offert un super truc. J'étais content, dis, j'avais un journal intime, super tip, super top. Je le commence dès mon anniversaire et Noël, écrivant avec soin la liste de mes cadeaux de ces deux jours (je suis né le 24 décembre). Je fais des jolis dessins pour illustrer mon texte, je tiens un beau journal intime, quoi. J'écris à propos de la nouvelle année, puis, plus rien. J'écris pour la Saint Valentin que j'espère que la fille dont je suis amoureux, elle m'aime (j'étais naïf à cette époque ^^), puis j'arrache toutes les pages où j'ai écrit parce que je trouve ça trop nul, et, depuis, mon journal intime attend au fond d'un tiroir.

J'ai encore plein d'autres trucs comme ça qui attendent désespérément, mais je ne vais pas m'étaler sur leur sort. Le sort de mon journal intime était quand même particulier, j'avais envie de le raconter (elle est cool ma vie, hein ^^).

.

Date de dernière mise à jour : 08/09/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×